Après une nuit mouvementée aux lacs des Chéserys, bivouac à la Jonction

après une nuit agitée, direction le centre ville de Chamonix pour manger un bout chez Moo puis comme nous ne l’avions pas prévu, direction la jonction. Il est déjà tard et pour arriver au sommet avant le coucher du soleil il va falloir faire vite. 

La Jonction, lieu emblématique!

La Jonction est un lieu emblématique de la région de Chamonix car c’est ici qu’ont bivouaqués le 7 août 1786, Jacques Balmat et Michel Gabriel Paccard avant, le 8 août d’êtres les premiers à atteindre le sommet du Mont Blanc et ainsi ouvrir la voie vers la pratique de la haute montagne.

Vous pouvez voir leur statue au coeur de Chamonix pointant du doigt le sommet du Mont Blanc. Le lieu de bivouac, dans une cavité sous un rocher est encore présent et une plaque commémorative y est accrochée.

Une rando qui se mérite

Cette rando se mérite avec ses 1400 mètres de dénivelé positifs, et franchement, après la nuit passée aux Chéserys, nous avons été gâtés!! Tout était parfait!! Grand ciel bleu et soleil tout au long de la montée, des vues extraordinaires et nous sommes arrivés au sommet juste à temps pour le coucher de soleil! C’est impressionnant de se retrouver au pied de ce glacier monumental! Je le conseil à tout le monde!

Des visiteurs nocturnes

Nous arrivons juste à temps pour le coucher du soleil, je ne prends pas le temps de me changer ni d’installer le camp. À la place, je sors le drone et prends des photos avec mon appareil photo. Il faut faire vite avant que les couleurs et la luminosité ne disparaissent.

Une fois l’heure dorée passée, je prends le temps d’installer le campement. Un spot de bivouac est déjà créé avec un muret circulaire fait de pierres pour couper le vent. Ce soir nous dormirons sans tente. Heureusement nous sommes bien équipés. Marcio a emprunté un duvet -50°C à un ami de Chamonix tandis que j’ai mon fidèle duvet -20°C et nous avons tous les deux des matelas gonflables isolant du froid du sol.

La nuit tombe et les étoiles sortent. Nous nous endormiront sous un ciel étoilé et chargé d’étoiles filantes. C’est vers 2h du matin que je me réveillerai avec le museau d’un renard à 20 cm de mon visage. Il cherchait de la nourriture dans mon sac. Je le fait partir difficilement car il n’était pas très peureux. Une heure plus tard je me réveillerai à nouveau lorsqu’un jeune renard tentait de se faire une place entre nos deux duvets. Celui-ci était encore moins peureux que le premier.  Une superbe experience.

Si vous avez des remarques ou questions, n’hésitez pas à utiliser les commentaires ci-dessous!