Comment photographier les feux d'artifices

Vous vous demandez comment photographier les feux d’artifices?

Et voila, c’est cette periode de l’année avec des feux d’artifices un peu partout, répartis tout au long de l’été. Spectacle lumineux et sonore, vous voudriez pouvoir immortaliser ces moments en photo mais ne savez pas trop comment? Voici la marche à suivre pour photographier les feux d’artifices cet été!

Tout d’abord le materiel

Un feu d’artifice se déroule la nuit et pour le meilleur rendu possible, une pause longue sera nécessaire pour enregistrer les trainées des feux. Qui dit pause longue, dit trépied. Il faudra donc vous équiper d’un trépied solide et bien stable. Vous pourrez avoir besoin d’une télécommande afin de déclencher l’appareil sans le toucher et sans risque de le faire bouger. À défaut, j’utilise le mode retardateur de deux secondes. Les feux d’artifice prennent de la place, il vous faudra donc un objectif grand angle si possible afin de prendre à la fois le feux et sa réflection dans le lac, si lac il y a bien entendu.

Pour récapituler:

      • 1 trépied solide et stable
      • 1 télécommande (optionnel, à défaut retardateur 2 secondes)
      • 1 appareil photo
      • 1 objectif grand angle

Photographier les feux d'artifices
Photographier les feux d'artifices

Comment régler votre appareil photo?

De nuit et pour obtenir les trainées des feux, il faudra régler l’appareil en pause longue. La durée de la pause dépendra de l’intensité et de la fréquence des feux. Ici, j’ai pris en photo des feux à Doussard et des feux à Annecy. Les réglages sont différents car leur intensité et fréquence sont différentes.

Il serait possible d’ouvrir au maximum le diaphragme mais comme les feux sont en général assez clairs, on peut se faire le luxe d’ouvrir à f.8 pour un piqué optimal. Ici, j’ai utilisé f.11 sans raisons particulières. J’aurais tout aussi pu ouvrir à f.8.

Voici les réglages pour les photos de Doussard:

Temps: 20 Sec.
Ouverture: F.11
ISO: 100

Voici les réglages pour les photos d’Annecy:

Temps: 8 Sec.
Ouverture: F.11
ISO: 100

Photographier les feux d'artifices

Alors, prêt(e) à tester la photographie de feux d’artifice?

Bien sûr ces réglages peuvent s’adapter à votre environnement. Si vous avez des questions relatives n’hesitez pas à utiliser la zone de commentaires! Je veillerai à y répondre rapidement!

Comment photographier les feux d'artifices

Des questions sur ce type de photo? Les commentaires sont là pour ça!


Cascade de la belle inconnue

La cascade de la belle inconnue

La cascade de la belle inconnue, une cascade mystérieuse.

La cascade de la belle inconnue fait partie de ces endroits un peu cachés et pas trop connus qui les rendent un peu mysterieux. J’adore trouver des lieux comme ça que ce soit en NZ, Australie, Indonesie, Vietnam et bien entendu en France. Il y a de nombreuyses façons de trouver ce genre d’endroits et dans certains cas, surtout en Asie et NZ, pas mal de temps de recherche. Ici, c’est un ami qui en a posté une photo qui m’a donné son nom. Vous voulez en savoir plus sur cet endroit? Ça tombe bien… 

La cascade de la belle inconnue, un nom plein de mystère.

Qui était cette belle inconnue? Même en cherchant bien je n’ai pas réussi à trouver l’origine de ce nom qui existe depuis apparement bien longtemps. Le mystère restera donc entier. Cette cascade est la fin d’un parcours de canyoning de 700 mètres qui a l’air assez interessant avec un passage dans une grotte.

Cascade de la belle inconnue
Cascade de la belle inconnue

Comment y accéder?

Pour y accéder, c’est assez simple même si pas très intuitif. Tout d’abord, il faudra vous garer au parking du musée départemental de la resistance. Ensuite, longer la departementale 909 vers l’ouest, direction Annecy, jusqu’à arriver à un petit pont. Il y a des rails de sécurité en metal au niveau du petit pont, passez derrière et vous trouverez un petit chemin pas très évident partant sur la gauche entre les arbres. Une fois à l’interieur de la forêt, suivez la rivière jusqu’au sommet, ça prend 20 minutes. Vous pourrez ensuite sûrement monter plus haut en passant par la droite de la cascade mais ayant le bras en attelle, je n’ai pas essayé d’aller plus loin cette fois-ci.

Cascade de la belle inconnue

Petit bonus

En retournant au parking, si vous traversez la route pour faire face au traffic, vous trouverez un chemin qui descend vers le Fier et qui offre un point de vue assez interessant avec la riviere alignée à l’Arpettaz de Thuy. J’y retournerai d’ailleurs sûrement de nuit pour y faire des photos.

Le Fier Balme de thuy

La séance photo

Pour ce type de photos, j’utilise un filtre ND 1000 ce qui permet de faire une pause longue. C’est le même principe que pour les photos avec Stéphane Tourreau dans la vieille ville d’Annecy. La pause longue permet de créer cet effet de filé sur l’eau en additionnant chaque instant qui passe pendant le temps de l’ouverture. Ici, j’ouvre pendant 30 secondes.

J’utilise donc un trépied pour garder mon appareil stable. Je fait la mise au point manuellement avant d’installer le filtre ND et c’est parti! Le mieux étant d’utiliser une télécommande ou un retardateur pour ne pas faire bouger l’appareil lors du déclanchement.

Des questions sur ce type de photo? Les commentaires sont là pour ça!


Dans les canaux d'Annecy avec Stéphane Tourreau

Une séance photo unique avec Stéphane Tourreau

Peu après mon arrivée à Annecy, la magie d’Instagram à opéré et a permis à Stéphane Tourreau de tomber sur mon profil. Nous avons pris contact, nous sommes rencontrés, le contact est tout de suite très bien passé et nous avons prévu une séance photo. L’objectif étant de créer des photos qui marquent les esprits. J’eu une idée et Stéphane a tout de suite accroché! La voici…

Stéphane Tourreau, Vice champion du monde d’apnée

Lorsque Stéphane m’a contacté, je n’avais aucune idée de qui il était, c’est en allant visiter son profil Insta que j’en ai découvert un peu plus sur lui. Apnéiste professionnel et vice champion du monde en 2016 avec 11 ans de plongée, il descend jusqu’à 113 mètres de profondeur. Impressionant. Il me propose de faire des photos en échange de cours d’apnées. J’accepte immediatement, c’est quelque chose que j’avais en tête depuis bien longtemps, le hasard, si il existe, fait bien les choses.

Stéphane Tourreau Annecy par Alexandre Gendron

Annecy et son lac

Au premier abord cela peut paraître assez incongru de trouver un champion d’apnée habitant au pied des montagnes. En fait, pas tant que ça, sachez que le club d’apnée d’Annecy est complet et qu’il faut s’y prendre longtemps à l’avance pour éspérer pouvoir y décrocher une place. En effet le lac se prête parfaitement à cette pratique. D’une profondeur maximum de 82 mètres et moyenne de 41,5 mètres il permet une large évolution. Annecy est donc pleins de freedivers.

Le concept

Annecy est connue comme la petite venise des alpes avec tous ses canaux traversant la vieille ville. L’eau est un élément clef de la ville. L’idée que j’ai eu est de faire poser Stéphane dans les canaux de la vieille ville en combinaison de freediving. La première étape a été de choisir les lieux les plus représentatifs d’Annecy. Parmi eux, la vieille prison.

La séance photo

Nous ne savions pas si il était autorisé d’aller se mettre dans les canaux, bien évidemment non, nous avons donc fait les choses assez rapidement au début, devant la vieille prison. Ne voyant personne venir nous déloger nous avons pris plus de temps pour les autres photos.

J’utilise ici un trépied sur lequel j’installe mon appareil photo, un Canon eos 80D. Toutes ces photos sont faites en pause longue. Pour cela, j’utilise un filtre Nisi 10 stops (ND1000) qui va agir comme des lunettes de soleil et permettra de réduire la quantité de lumière qui rentre dans mon objectif. Moins de lumière permet d’ouvrir plus longtemps et ainsi d’obtenir cet effet lissé sur l’eau.

Des questions sur ce type de photo? Les commentaires sont là pour ça!


AG x G-Shock

AG x G-Shock

Il y a quelques semaines, la marque Casio G-Shock m’a contacté via l’agence North Communication pour me proposer un échange. Ils m’envoient une montre en série limitée, fruit d’un partenariat avec le pro-surfer Kanoa Igarashi et j’en poste une photo sur mon compte instagram. J’ai un peu réfléchi car je n’aime pas trop placer des produits dans mon feed Instagram. J’ai finalement accepté en me disant que je pourrais faire des photos sympa, voici donc les photos.

g-shock-ag-casio
g-shock-ag-photo-casio

Kanoa Igarashi, pro surfer

Une montre en serie limitée au nom du surfeur pro Americain, d’origine Japonaise, se devait d’être photographiée dans l’eau. Seulement ayant le coude cassé je ne pouvais pas moi-même la porter. C’est ici, qu’intervient Brittany, une amie venue d’Hawaï pour étudier le français à Annecy. C’est elle qui porte la montre lors de ce shooting photo.

outex-brittany-ag-photo

Le materiel photo

Pour cette séance photo, j’utilise une protection étanche en silicone de la marque Outex et leur tout nouveau dôme de 180mm. Ça fait des années que je rêve d’utiliser ce genre de materiel et je dois avouer que c’est tout simplement bluffant les images que l’on peut faire avec ce dôme. En ce qui concerne l’appareil, c’est un Canon eos 80D avec un objectif Sigma 10-20mm f.3.5 constant. Il est top car il permet d’avoir un équivalent 24×36 de 15mm sans effet fish-eye, cependant il créé un peu trop d’abérations chromatiques à mon goût. Ces abérations chromatiques pourront facilement être supprimées en post production donc un défaut qui n’en est un vraiment un.

casio-g-shock-brittany-ag-photo

Des questions sur ce type de photo? Laissez un commentaire…