4 jours de trek à Sixt-Fer-à-Cheval avec The French Outdoors

Lorsque le collectif The French Outdoors organise un instameet à Sixt-Fer-à-Cheval, les places partent comme des petits pains! Heureusement, je suis tombé complètement par hasard sur un de leur poste Instagram disant que 5 places supplémentaires étaient disponibles. Je postule, et reçois un mail de confirmation assez rapidement. Je ferai parti de l’aventure!! 

Le topo, 4 jour de trek au coeur du domaine de Sixt-Fer-à-Cheval

l’instameet se déroulera sur 4 jours, un long weekend du mois de mai. Chaque nuit se fera en bivouac, et chaque jour comportera son lot de kilomètres à parcourir avec un total de 32km parcourus sur 4 jours et un D+ d’environ 2100m. Totalement faisable donc.

Nous étions 40, oui vous avez bien lu, 40 personnes et à priori ça aurait été beaucoup trop mais au final ça passe super bien!! Tant dans la partie rando que la partie bivouac etc…

Des paysages divers et variés avec l’eau comme dénominateur commun

Sixt-Fer-à-Cheval est le paradis pour les photographes qui aiment photographier en pause longue les cascades! Il y a littéralement de l’eau dans chaque recoins !! Vous imaginez donc bien que je ne me suis pas privé d’utiliser mes filtres ND (Densité Neutre) pour créer de beaux filés d’eau sur mes photos!

Jour 1, le bout du monde

Commençons par le commencement! Le rendez-vous est donné au camping du Pelly juste à l’entrée du cirque de Sixt-Fer-à-Cheval. Nous y sommes accueillis par l’équipe de The French Outdoors, de l’office de Tourisme de Sixt-Fer-à-Cheval et Morillon. Au programme, des petits cadeaux, un buffet apéro, suivi d’un barbecue. La première demie journée commence bien, il est 15h, nous sommes repus et il nous reste la randonnée à commencer. Au programme, marcher jusqu’au bout du monde puis faire le tour du cirque. Ca sera la plus petite journée mais la montée est physique!! 300 mètres de dénivelé positif à monter presque instantanément. Je suis le seul à avoir prix mon sac à dos pour avoir mon trépied et de l’eau à dispo. Ce n’était pas la meilleure des idées… j’en ai transpiré pour rester poli. Ça sera la première fois que je vois un Bouquetin en vrai!! Je n’avais apparent toujours vu que des chamois. En général c’est l’inverse, les bouquetins étant beaucoup plus répandus et beaucoup moins peureux.

Après le tour du cirque nous sommes revenus au bout du monde ou nous avons monté le camp puis diné tous ensemble. Un super moment!! Une rivière passait proche du camp je n’ai pas pu m’empêcher de m’y baigner pour rincer la sueur.

Jour 2, Cascade du Rouget puis refuge des fonts

Réveil aux premiers rayons du soleil, on replie la tente encore mouillée par la rosée, on prends un petit déjeuner rapide puis retour au parking du camping de Pelly. On monte en voiture puis on se dirige vers Salvagny ou nous pourrons garer les véhicules au parking de la Fontaine. D’ici, nous partirons en direction de la cascade du Rouget, impressionnante de par sa taille et son débit!! Ça a été difficile de prendre des pauses longues sans gouttes  sur l’objectif.

À partir de là, deux itinéraires possibles: par dessus la cascade du Rouget par des chemins de randonnée en suivant à peu prêt la rivière ou alors par la route, chemin plus facile et plus direct. J’adore l’eau, je suivrais donc la rivière histoire de pouvoir faire quelques photos en chemin.

Petite pause picnic à l’ombre, puis la marche continue en direction du refuge des fonts à proximité duquel nous bivouaquerons. Ça monte dur mais à l’arrivée une petite bière nous rafraîchira! Installation du camp, nous avons pas mal de tentes MSR présentes sur le groupe. Une fois bien installés, direction un torrent a quelques centaines de metres plus loin pour se rincer de la transpiration puis nous improviserons quelques positions de yoga dans une pente. Enfin, place aux shamalows fondus autour du feu avant le diner puis nous iront tous nous coucher assez tôt. Le lendemain nous irons en direction du refuge de Grenairon…

Jour 3, Refuge de Grenairon avec vue sur le Mt Blanc.

Je me reveille après une bonne nuit de sommeil et découvre que quelques personnes on déjà levé le camp. Quelques-uns d’entre-nous auront droit au café offert par la famille en charge du refuge des fonts puis c’est partie pour redescendre tout ce que nous avions monté la veille. À la dernière bifurcation, nous étions venus de la gauche mais cette fois-ci nous prenons à droite et remontons vers le refuge de Grenairon. La montée peut recommencer. Nous finissons en atteignant des parties enneigées puis enfin le refuge se fait apercevoir! Après environ 1000 metres de dénivelé positif, ça fait plaisir!

Premier objectif, trouver un spot pour poser la tente… Et j’ai trouvé une perle! Il n’y a quasiment pas de place mais ça passe avec le vide de chaque côté!

Tente installée, duvet déplié pour qu’il se charge d’air avant la nuit, il ne reste plus qu’a photographier, la vue est folle, et diner.

J’avais des rations mais face à l’option d’une raclette devant au Mont Blanc, elles n’ont pas fait le poids.

Une super soirée!!

Jour 4 Redescente à Sixt-Fer-à-Cheval

Le lendemain, on replie le camp et c’est parti pour la dernière descente du weekend jusqu’à l’abbaye de Sixt-Fer-à-Cheval pour un buffet d’adieu.

Ce weekend aura été un succès!! Grâce à l’organisation du collectif The French Outdoors et de l’office de tourisme de Sixt-Fer-à-Cheval et Morillon.

Le domaine de Sixt-Fer-à-Cheval est exceptionnel et si vous en avez l’occasion, je vous recommande fortement d’aller y faire un tour de plusieurs jours pour explorer tout ce que ces vallées ont à offrir.